Un séminaire …. Pourquoi ?

Objectif de l’action / axe stratégique A.M.P.D.S. :

Renforcement des capacités des acteurs

Intitule de l’action :

Organisation d’un séminaire d’échange, de partage et de co-formation des acteurs de l’action sociale marocains et français

Description de l’action :

Lors de notre visite d’une classe spécialisée dans une école publique à El Jadida aux cotés de membres du bureau de l’association ATTADAMOUN DES PERSONNES HANDICAPÉES nous avons pu constater l’absence de formation des enseignants en charge des classes pour enfants handicapés.   

Visite d’une classe spécialisée prenant en charge des enfants en situation de handicaps sensoriels aux cotés de l’Association ATTADAMOUN à El Jadida – 08 novembre 2017

La signature programmée d’une convention de partenariat avec l’association ATTADAMOUN nous a conduit à l’idée qu’il fallait, pour développer des actions futures de formations en direction d’acteurs ciblés (enseignants spécialisés, gestionnaires d’associations, bénévoles, étudiants…), initier une première action d’envergure autours du partage de connaissances et d’expérience.

Ce séminaire de 2 jours devait permettre la rencontre de professionnels de l’action sociale, de dirigeants associatifs,de bénévoles, d’étudiants et de professionnels de l’éducation et de la santé intervenants au Maroc et en France.   

L’objectif était de sortir d’une forme de transmission verticale pour favoriser les échanges entre les participants qui seront en même temps apprenants mais aussi passeurs de leurs connaissances ou leurs savoir-faire.

Faire venir au Maroc des professionnels de France (de l’action sociale, de la formation, de l’enseignement ou des étudiants) pour partager les connaissances et les savoir-faire avec leurs homologues marocains, autours de formations, de tables rondes et de groupes de travail.

Objectifs stratégiques   

  • Entériner et valoriser les partenariats avec des acteurs associatifs et institutionnels en France et au Maroc 
  • Favoriser et développer les partenariats conventionnels    
  • Créer et développer un réseau d’acteur 
  • Valoriser et développer la marque entreprise de l’association

Objectifs opérationnels   

  • Identifier les besoins en formation du public visé (Maroc : acteurs associatifs et institutionnels – France : acteurs de l’action sociale, étudiants et/ou personnes intéressées par une approche interculturelle des problématiques sociales, professionnels intervenants auprès de Mineurs Non Accompagnés – MNA par exemple …)
  • Construire un programme de formation adapté (thème de formation, tables rondes, témoignages des acteurs)
  • Lever de fonds pour financer l’organisation du séminaire 
  • Organisation logistique de l’événement  
  • Établir un plan de communication (avant, pendant, et après)  

  Thématiques et pistes D’INTERVENTION

Notre démarche préalable

La démarche préalable à la mise en œuvre de notre projet d’actions a été la réalisation d’un diagnostic territorial, d’abord à l’échelle nationale (état des lieux global des données objectives), puis à l’échelle locale.

Cet état des lieux, qui nous a permis d’appréhender un certain nombre de problématiques, les forces, les faiblesses, les enjeux économiques,environnementaux et sociaux mais aussi et surtout les attentes des personnes,nous a fournis des données dans un premier temps quantitatives et objectives (diagnostic technique), mais aussi des données qualitatives. Cette seconde étape a été celle du diagnostic partagé (entretiens, questionnaires).

Les objectifs d’une telle démarche étaient :

  • Avoir une meilleure connaissance de la population ;
  • Avoir un outil de connaissance sur lequel s’appuyer;
  • Prioriser des actions répondant aux besoins et attentes de la population ;
  • Aider à la décision en mobilisant des forces de propositions.

Ce diagnostic, réalisé grâce au concours de nombreux acteurs marocains,s’est véritablement inscrit dans une démarche de co-construction. Celle-ci a nécessité la mise en cohérence des perceptions de chaque acteur ainsi qu’un véritable travail de traduction afin que les acteurs marocains puissent s’y engager dans leur langue maternelle. Il apparaît que « lorsque les diagnostics sociaux territoriaux sont bien compris comme une démarche de production de connaissance sociale, nécessairement partagée parce qu’ouverte à toutes les contributions, et largement participative parce qu’appliquée à créer les dynamiques nécessaires au changement, ils deviennent un véritable temps fort du développement social. » [1]

Cette démarche de diagnostic nous a conduits à définir 3 axes stratégiques majeurs pour notre association :

  • La capitalisation des connaissances,
  • Le renforcement des capacités des acteurs,
  • La prospective et l’animation territoriale

L’application concrète de l’axe N° 2 « Renforcement des capacités des acteurs » s’est traduit par l’organisation d’un séminaire d’échange, de partage et de co-formation des acteurs de l’action sociale marocains et français.

Le développement de cet axe est venu amorcer la mise au travail de la capitalisation des connaissances et de la prospective et animation territoriale. Au-delà du partage des pratiques de terrain et de la confrontation de ce qui se joue et de ce qui peut se transposer entre le Maroc et la France, les intervenants du séminaire avaient vocation à apporter le terreau de ce qui deviendra un fond documentaire dans lequel chacun pourra aller puiser pour alimenter sa réflexion et nourrir sa pratique. 

Pour nourrir cette démarche deux enquêtes ont conjointement été menées ; une première visant des acteurs français de l’action sociale sous l’angle des problématiques liées à l’accompagnement des Mineurs Isolés Étrangers, et une seconde à destination des acteurs marocains pour nous permettre d’identifier leurs perception de leurs besoins en formation en fonction de leurs projets associatifs et de leurs champs d’intervention.

Lien questionnaire portant sur les problématiques liées à l’accompagnement des Mineurs Non Accompagnés:  https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScYiXI13WGUIMPjx-jW9sXtbbRN-9mH04TkqGuvRstTs9ZRBg/viewform?usp=pp_url

L’analyse de ces questionnaires nous a permis d’identifier deux thèmes émergeant :

Les connaissances et savoirs opérationnels

Cultiver dans sa pratique une posture interculturelle

Ce sont ces thèmes émergeant confrontés et validés par les entretiens menés avec les cadres de l’association ATTADAMOUNE des personnes handicapées d’El Jadida et d’autres acteurs, qui nous ont conduits à définir les sujets d’intervention de notre séminaire.

Sujets d’intervention du séminaire

Introduction à la psychopathologie de l’adulte et de l’enfant et des troubles de l’apprentissage

Pistes :

  • Définition de la psychopathologie
  • Bref historique de la maladie mentale en occident
  • Conceptions traditionnelles de la maladie mentale
  • Approches culturelles de la maladie mentale
  • Catégorisation des troubles chez l’adulte
  • Catégorisation des troubles chez l’enfant
  • Troubles de l’apprentissage – les DYS la notion de projet

Initiation à la méthodologie de conduite de projet

Pistes :

Définir les conditions de réussite d’un projet

Maîtriser les dimensions méthodologiques et humaines de la conduite de projet

Les droits de l’enfant (en droit français et en droit marocain)

Pistes :

  • Principaux textes internationaux concernant les Droits de l’Enfant
  • Principes fondamentaux de la  CIDE
  • La notion de  « l’intérêt supérieur de l’enfant »
  • Les droits de l’enfant au Maroc et en France
  • les enfants errants et les enfants migrants

Ces thématiques seront co développées par des intervenants marocains et français. Chaque thème sera traité l’après-midi en groupe mixte sous la forme d’atelier.


[1] BERNOUX JF., « Mettre en œuvre le développement social territorial », Editions Dunod, 2005, page 87.